HISTOIRE DU VILLAGE

 

 

HISTOIRE

Le village de Longnes est déjà cité dans une charte de Robert le Pieux datant de 1030 (appelée alors Laognie), dans une autre de Simon d’Anet en 1167 (sous le nom de Loaignes) et dans une bulle du Pape Alexandre III en 1177.

En 1209, une charte de Philippe-Auguste dispense les habitants de Longnes de redevance au roi, afin qu’ils puissent assurer le paiement de la dîme à l’Abbaye de Saint-Denis.

L’histoire de Longnes est liée à celle de Saint-Germain-des-Prés, dont l’abbé est alors seigneur du lieu.

La tradition rapporte qu’à la fin de la guerre de cent ans, lors de la retraite du camp anglais un chef aurait fait enfouir au lieudit le Sauvageot ou l’Ormeau à six pieds de profondeur et à six pieds, au levant d’un pommier, une caisse de fer contenant un trésor. Au siècle dernier des recherches furent entreprises, mais sans succès. Le pommier n’existait plus.

Au milieu du XVIème siècle, le seigneur de Longnes est le cardinal de Tournon, Archevêque de Lyon et abbé de Saint-Germain.

Au lendemain de la bataille d’Ivry, le 15 mars 1590, le duc de Mayenne, chef de la Ligue, fait bombarder l’église et l’incendie. De nombreux habitants qui s’y étaient réfugiés périrent.

Longnes sera par la suite touché par une épidémie de peste (1591).

En 1758, le comte de Clermont, abbé de Saint-Germain, devient aussi seigneur de Longnes.

L'église Saint-Pierre est reconstruite au début du XVIIème siècle.

Caractéristique des agglomérations rurales de plateau aux XIXème et XXème siècles, Longnes se consacre aujourd’hui à la grande culture avec encore aujourd’hui 13 exploitations agricoles.

 

PATRIMOINE

 

Mairie de Longnes - Histoire

L'église

L'église est inscrite pour son clocher à l'Inventaire des Monuments Historiques.

Du clocher de l’ancienne église Saint-Pierre du XIIème siècle, ne subsiste que la base de la tour. Celle-ci servit de pivot, lors de la reconstruction du clocher, pour changer l’orientation de l’édifice dont le cœur et la nef sont rebâtis selon un alignement nord-sud.

La nef se trouve donc précédée de la tour, dont l’aspect massif est renforcé par d’épais contreforts d’angle. La partie la plus ancienne de la charpente date de 1608. Une poutre de cette charpente est décorée d’un blason fleurdelisé, une autre porte les fruits de la passion : couronne d’épines, clous, tenailles, échelle et verges. Une troisième porte deux rageurs adossés.

À l’origine, il y avait trois cloches dans le clocher. À la révolution, l’une d’entre elles fut fondue et servit à fabriquer des boulets de canons et des balles pour lutter contre les troupes royalistes.

De nombreux vestiges néolithiques ont été retrouvés dans les champs longnais.

 

Mairie de Longnes - Histoire

La Croix

En bordure de la route qui mène au hameau de La Fortelle se trouve cette courte croix posée sur un socle de pierre de section carrée. Les quatre branches de la croix ont une forme hexagonale et leurs extrémités sont aplaties. Il semble que le personnage du Christ n’a jamais figuré sur cette croix.

html5 validation css3 validation